La Favorite - Groupe d'enseignement catholique Lyonnais

Notre-Dame brûle

La classe de CAP2 a assisté, le mardi 29 novembre, à la projection du film « Notre-Dame brûle », réalisé par Jean-Jacques ANNAUD (2022).

Cette projection a été organisée par M. FILLON, professeur de français, et Mélodie JAILLET, chargée jeunes publics et scolaires au cinéma « Le Mourguet » de Sainte-Foy-lès-Lyon.

Cette séance hors programmation fut proposée aux élèves de CAP2 dans le cadre d’une séquence de français précisément dédiée à ce dramatique incendie, survenu le 15 et 16 avril 2019, et à son relais dans les médias.

Le film soulève plusieurs pistes possibles, afin d’expliquer le déclenchement de l’incendie : court-circuit électrique, mégot de cigarette mal éteint, présence de produits inflammables sur le site, éclats de soudure, fuite de gaz, système de sécurité incendie défaillant, présence insuffisante d’un seul agent de sécurité sur site… À ce jour, la piste accidentelle reste privilégiée.

Une première alerte du SSI (système de sécurité incendie) se déclencha à 18h17. À l’en croire, un feu se serait déclaré dans les combles surplombant la nef et la sacristie. Après vérification, et une première évacuation, tout semblait pourtant en ordre. L’alerte, que l’on mit sur le compte d’un dysfonctionnement du système de sécurité incendie, fut levée. L’alarme a été éteinte à 18h35, et la messe, dite par le chanoine Jean-Pierre CAVEAU, reprit normalement.

À 18h45, le centre d’appels d’urgence de la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris (BSPP), commandée par le général Jean-Claude GALLET, reçut un appel mentionnant « de la fumée sortant de Notre-Dame ».

Jean-Jacques ANNAUD nous propose de suivre, heure par heure, l’intervention de ces soldats du feu. La caserne de Poissy, la plus proche, décala à 18h51, et se présenta la première sur les lieux, à 18h58.

Le feu démarra dans les combles de la cathédrale, et ravagea rapidement les toitures de la nef et du transept, ainsi que sa charpente (surnommée « la Forêt », car constituée de 1 300 poutres de chênes plantés sous le règne de Charlemagne). Les pompiers durent gravir péniblement un escalier étroit, en colimaçon… et se retrouvèrent devant une porte fermée.

Parisiens et touristes assistent, médusés, à la progression des flammes orangées.

Les pompiers installés dans les corniches constatèrent rapidement que leurs lances n’avaient pas une portée, ni une pression suffisantes, pour toucher le cœur de l’incendie.

La chute spectaculaire de la flèche de la cathédrale (œuvre de l’architecte français Eugène Viollet-le-Duc), à 19h50, fut relayée par la plupart des médias d’information et des réseaux sociaux, et suscita une vive émotion.

Peu après 21 heures, l’incendie, qui avait diminué en intensité, attaqua la tour nord de la cathédrale.

Dès lors, trois objectifs prioritaires furent fixés :
– refroidir l’échafaudage utilisé par les ouvriers effectuant des travaux sur la cathédrale,
– empêcher la propagation du feu aux deux beffrois,
– et sauver les œuvres d’art exposées ou conservées dans la cathédrale, notamment, certaines reliques (la couronne d’épines, instrument de la Passion du Christ, et la tunique portée par Saint Louis à son retour des Croisades).

D’autres moyens de lutte contre l’incendie ont été déployés, tel le robot « Colossus Rex » dont l’utilisation fut tentée, puis abandonnée.

L’action d’un commando spécial permit de maîtriser et d’éteindre partiellement l’incendie, sur les quatre heures du matin, le 16 avril 2019.

Cette heureuse nouvelle fut relayée par le lieutenant-colonel Gabriel PLUS, porte-parole de la BSPP.

Le feu, qui a duré près de quinze heures, aura mobilisé quatre cents pompiers, et dix-huit lances à eau, laissant une plaie à vif dans le cœur de notre pays.

J.-M. FILLON et la classe de CAP2

Sur le même thème...

Conférence Liban

Le mardi 28 février aura lieu une conférence sur le Liban. Présenté par Monsieur Michel Younès, celle-ci traitera au l’actualité du Liban. « Le liban :

Lire la suite »

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Partager par Mail
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter