RÉUSSIR ENSEMBLE,
de la maternelle au supérieur
RÉUSSIR ENSEMBLE,
de la maternelle au supérieur
RÉUSSIR ENSEMBLE,
de la maternelle au supérieur
RÉUSSIR ENSEMBLE,
de la maternelle au supérieur
RÉUSSIR ENSEMBLE,
de la maternelle au supérieur
RÉUSSIR ENSEMBLE,
de la maternelle au supérieur

La Famille Berrodier perpétue de le devoir de Mémoire

Les élèves de Terminale CAP Agent de Sécurité du Lycée Professionnel La Favorite, ont réalisé un travail de mémoire sur la Catastrophe de Feyzin, avec le Musée des Sapeurs-Pompiers de Lyon et le CASC.
Le 11 Janvier 2021, le Commandant Pierre BERRODIER et son fils, le Caporal Nicolas BERRODIER, sont venus raconter à nos élèves, l’histoire de ce poème., et l’histoire de leur famille.

Ils sont douze copains

Ils sont douze copains qui s’en vont un matin
A l’aube d’une année affronter le destin
Assis là, face à face, le regard serein
Sans savoir que ce jour sera sans lendemain

L’honneur et le devoir les amènent à lutter
Pleins de fougue et d’ardeur, ils se sont avancés
Ignorant la peur, méprisant le danger
Faisant face aux desseins qui les ont motivés

Un éclair fulgurant est monté dans les airs
Tel un énorme feu s’échappant de l’enfer
Balayant le terrain, supprimant la lumière
Anéantissant tout, ne laissant que désert

Toi le jeune qui vient à notre profession
Souviens-toi de ces hommes animés de passion
C’étaient douze copains qui partaient un matin,
A l’aube d’une année, ils morts à Feyzin.

Lieutenant-Colonel
Michel BERRODIER

 

Ce poème a été écrit par le Lieutenant-Colonel BERRODIER en l’honneur de ses camarades, morts au feu lors de la Catastrophe de Feyzin,
le 4 Janvier 1966.

Un de ses camarades a pris sa place dans le premier fourgon parti sur cette intervention. Il ne reviendra pas.

La famille BERRODIER perpétue le devoir de mémoire de cette catastrophe et de nos Sapeurs-Pompiers morts au feu.

Souvenons-nous

De gauche à droite :
Lieutenant-Colonel Michel BERRODIER (Le grand-père)
Caporal Nicolas BERRODIER (Le fils)
Commandant Pierre BERRODIER (Le père)